Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique

Accès rapide
volet

E learning

Bénéficiez de formations en ligne et gratuites !

  1. Inscrivez-vous aux cours
  2. Répondez aux questions pré et post-évènement
  3. Validez votre DPC

Tous les e-learning disponibles en live et en différé : cliquer ici

ALERTE PREVENTION - Les pétards du 14 juillet

Mise à jour 06/07/2015 à 16:18 |Publié le 06/07/2015 à 15:58
Communiqué : Alerte Santé Publique - Prévention Pétard du 14 juillet : la SOFCOT défile pour que le fête ne se transforme pas en cauchemar

Communiqué : Alerte Santé Publique - Prévention 
 A Paris, le 06 juillet 2015,
  
 

 PETARDS DU 14 JUILLET : LA SOFCOT DEFILE POUR QUE LA FETE NE SE TRANSFORME PAS EN CAUCHEMAR 
 Il existe deux pics de fréquence des blessures par pétard ou feux d’artifice : la nuit de la Saint Sylvestre et celle de la Fête Nationale.
 A quelques jours de cette dernière les services de chirurgie orthopédique d’urgence sont sur le pied de guerre.
 Ce fléau de santé publique, (en raison de ses coûts pour la collectivité) est bien analysé : les mains et les yeux sont les organes les plus touché. Les sujets atteints sont les plus jeunes et le coût du handicap dans ces tranches de population est gigantesque. Les blessures de la main sont complexes car multi tissulaires : os et parties molles, (tendons, muscle, vaisseaux, nerf et peau). Elles posent un défi technique aux possibilités de réparation chirurgicale malgré les énormes progrès de cette chirurgie.
 Les difficultés sont amplifiées par la multiplicité des agents destructeurs tissulaires en cause : brûlure thermique, brûlure chimique, surinfection.
  Sur toutes ces mains victimes de pétards ou feux d’artifice plane le spectre d’amputations uni ou pluri-digitales. 
 Outre la durée des traitements spécialisés imposée par ces blessures, les taux d’incapacité en résultant sont immenses, ce d’autant qu’elles viennent compromettre la quasi-totalité d’une vie professionnelle souvent à peine débutée.
 Mauvaise utilisation de ces « pétards » ou produits défectueux au stade de fabrication sont des causes identifiées de ces accidents.
 Des campagnes de préventions sont périodiquement lancées par des institutions gouvernementales ou non telles que la Société Française de Chirurgie Orthopédique et traumatologique. La SoFCOT qui, sous la présidence des Professeurs. Gilles Walch (Lyon) et Henri Coudane (Nancy) tient en Novembre, à Paris, son 90ème Congrès annuel alerte régulièrement sur les dangers de ces engins pyrotechniques. Par la voix de son porte parole le Docteur Charles Msika (Paris) et de son Secrétaire Général le Professeur Charles Court (Paris) la SoFCOT rappelle, qu’au nom du seul principe de précaution, un meilleur encadrement des utilisateurs et une réglementation plus stricte de la commercialisation avec labellisation de ces produits doivent être mis en vigueur pour limiter les dégâts de cette tradition festive.
  
  
 La Société Française de Chirurgie orthopédique et traumatologique (SOFCOT - http://www.sofcot.fr/) fondée il y a un siècle, la SOFCOT est au départ une Société Savante, c’est à dire à la fois une Académie développant les connaissances (sur la Chirurgie reconstructrice des os et des articulations) et un Conservatoire chargé de perpétuer les méthodes d’utilisation de ces connaissances pour mieux traiter les Patients relevant de cette chirurgie. Ces dernières années la SOFCOT a vu sa mission s’élargir en une société professionnelle pour encore améliorer la sécurité des Patients et leur information.
 
   

 

Vous devez être membre pour consulter le contenu

Je souhaite devenir membre et :

Devenir membre

Mot de passe oublié