Si ce message ne s'affiche pas correctement, merci de cliquer ici.

Lettre du CNP n°10
Décembre 2015

Télécharger la lettre en pdf

Joyeuses fêtes de Noël et bonne année 2016 !

Cette 10ème lettre du CNP Sofcot vous parvient au terme d’une année marquée par de si terribles événements ; occasion cependant pour son comité de rédaction dont le CDO, le secrétariat et l'ensemble du bureau de la SOFCOT de souhaiter -quand même- à tous nos collègues et amis de joyeuses fêtes de Noël et leur présenter nos meilleurs vœux pour 2016.

sommaire Sommaire
fleche 1. Edito des Présidents
fleche 3. OTSR surfe sur la vague de l'Impact Factor !
fleche 4. La Commission éthique et juridique du CNP-SoFCOT
fleche 5. Point sur la biblio SOFCOT
fleche 6. Urgent : Partenariat CNP SOFCOT-MACSF-Sham
fleche 7. Dossier special ortho HAS « Webzine »
fleche 8. Réseaux de soins: le suicide des cliniques privées!
fleche 9. Livre Histoire de la SOFCOT
fleche 10. Bibliographie du CDO
fleche 11. Vient de paraître
fleche 12. Agenda
fleche 1. Edito des Présidents

Le 91ème Congrès de la SOFCOT en Novembre 2016 sera marqué par l’innovation :

L’innovation technologique, car le congrès aura pour thème l’arrivée du numérique dans nos salles d’opération. Et sous toutes ses formes : salles hybrides (scanner ou IRM en salle d’opération), tablettes numériques stérilisables, logiciels de gestion, d’aide à la décision, de planification préopératoire, chirurgie assistée par ordinateur, réalité augmentée, simulateurs, modèle 3D du patient, échographie 4D etc. Ces technologies numériques vont révolutionner nos salles d’opération dans les années à venir. L’orthopédie est une spécialité qui se prête très bien à ces applications et il n’est donc pas vain de vouloir être un peu avant-gardiste, voire futuriste, en 2016.

L’innovation dans le choix des dates de l’évènement : le congrès aura lieu du mardi 8 au Vendredi 11 Novembre, et inclura ainsi le vendredi 11 Novembre pour permettre à nos collègues d’être plus aisément disponibles.

L’innovation dans les modalités pratiques d’organisation du congrès, qui sera assurée par un nouveau partenaire évènementiel Eventime : il aura pour challenge de donner élan et nouvelle jeunesse à cette  réunion bientôt centenaire.

Outre les thèmes évoqués ci-dessus, le programme scientifique demeurera classique avec 3 symposiums (résultats des prothèses inversées dans les fractures récentes de l’extrémité supérieure de l’humérus, la gonarthrose posttraumatique, les fractures des membres inférieurs de l’adolescent)  et 9 tables rondes, certaines très pointues, d’autres très pratiques et d’actualité. Le squelette du congrès reste par ailleurs semblable aux années précédentes avec ses conférences d’enseignement, sa journée des spécialités, la réunion Orthorisq, les séances DPC et ses nombreuses sessions de communications.

Le congrès 2016 mêlera ainsi innovation et tradition, espérant tirer le meilleur de chacun des deux.

Professeur Philippe Hernigou, Président du CNP-SOFCOT
Professeur Jean-Michel Clavert, Président de l'Académie

fleche 3. OTSR surfe sur la vague de l'Impact Factor !

L’édition 2015 du Journal Citation Reports ® (Thomson Reuters, Journal Citation Reports 2015) a confirmé encore la progression de l’Impact Factor (IF) d’OTSR, Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, l’édition anglaise de la RCOT, Revue de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique :

IF 2014 : 1.256 (↑ + 7.5 %)

Classée au 42e rang des 72 revues référencées dans la catégorie ‘Orthopedics’ (il y en avait 49 en 2008 !), OTSR est gratifiée d’un Impact Factor à 5 ans très prometteur de 1.427. Toute aussi remarquable est la progression de la diffusion, et donc de la visibilité des travaux publiés dans la revue OTSR, avec 5 307 institutions dans le monde qui ont souscrit un accès à la revue via ScienceDirect pour près de 58 000 téléchargements mensuels en 2015 (environ 700 000 téléchargements annuels !!).

Encore rangée toutefois en groupe D par SIGAPS  (Système d’Interrogation, de Gestion et d’Analyse des Publications Scientifiques qui mesure l’activité de publication des équipes de recherche), OTSR affiche son ambition à court terme: s’inscrire parmi les 30 premières publications de la catégorie, et ainsi se positionner en groupe C.

Pour l’année 2016, nous espérons entraîner sur cette vague de très nombreux travaux émanant de l’orthopédie francophone et, en particulier, ceux de nos plus jeunes équipes engagées au sein de la compétition internationale. Merci donc aux « séniors » d’inciter  leurs  jeunes collaborateurs à publier leurs travaux de recherche dans cette  revue française à lectorat international ; et n’omettez pas, lors de la soumission d’un travail à une revue, de référencer vos travaux et ceux de vos collègues déjà publiés dans OTSR : cette « autocitation » de  OTSR dans les revues d’orthopédie contribuera à la progression de IF de notre revue (cf encadré ci-dessous).

L’Impact Factor d’un journal pour une année X considère le nombre de citations dans l’année X des articles publiés en années X-1 et X-2 (‘recent items’) divisé par le nombre d’articles publiés dans le journal durant les deux précédentes années X-1 et X-2.

Ainsi, l’IF 2014 de la revue OTSR est-il calculé comme suit :

Nombre de citations 2014 : 432

Nombre d’articles publiés en 2013 et 2012 : 344

IF 2014 = 432/344 = 1.256

A vous tous, auteurs, experts-relecteurs, rédacteurs et abonnés, nous adressons nos plus vifs remerciements pour vos contributions : elles portent les publications, mais aussi la discipline, la Société et l’Académie au sein de la communauté orthopédique internationale.

Très cordialement,

Philippe Beaufils, Rédacteur en Chef OTSR-RCOT et Pascal Léger, Directeur d’édition Elsevier Masson

fleche 4. La Commission éthique et juridique du CNP-SoFCOT

Une nouvelle commission de la SOFCOT est née : la Commission «Juris-éthique»

A la suite de l’exclusion de certains collègues par des Compagnies qui assuraient leur responsabilité civile professionnelle, puis de  la  parution du décret « Ibodes » du 27 janvier 2015 (suivi par un arrêté express de la même date et intégré au code de la santé publique), le CNP-SOFCOT a décidé de créer une commission juridique. Le rôle de celle-ci est non seulement de fournir à la SOFCOT des analyses simples et précises de ces décisions réglementaires et de leurs conséquences dans l’exercice professionnel quotidien, mais aussi de pouvoir répondre aux sollicitations des organismes publics (ou non) afin de proposer des modifications…
Toutefois, l’aspect juridique restant à l’interface des obligations déontologiques et  des attitudes éthiques si particulières à notre exercice, il est apparu nécessaire de fusionner la commission éthique et la commission juridique, ne serait-ce que pour diminuer le nombre de réunions et surtout donner d’emblée des avis pertinents, à la fois éthiques et juridiques …
Pierre Devallet  et Henry Coudane assureront la  présidence bicéphale de cette nouvelle Commission, qui pourra être saisie par les « 5  piliers » de la SOFCOT (CNP-SOFCOT, Orthorisq, AOT, CFCOT, SNCO) et par les représentants des sociétés partenaires et associées.

Pour que cette commission fonctionne, en dehors d’un cadre purement institutionnel (mais nécessaire), les présidents sollicitent les candidates et candidats qui seraient prêt(e)s à consacrer un peu de leur temps pour gérer tous ces aspects, dont les répercussions sur notre exercice professionnel (quel que soit son mode) restent à la fois prégnantes et importantes. Le rythme des réunions dépendra surtout des productions législatives ou réglementaires : schématiquement, les membres de cette commission auraient à programmer sur leur agenda une réunion de 2 heures tous les 3 mois à Paris au siège de la SOFCOT, avec probablement des « e-débats » intermédiaires.

N’hésitez pas à faire acte de candidature par mail (sofcot@sofcot.fr).

Des compétences en droit de la Santé ou en Ethique et Déontologie seront appréciées mais ne constituent pas une obligation…

Les premières réunions seront programmées à partir de février  2016. Merci de votre précieux investissement pour notre communauté orthopédique !

Henry Coudane et Pierre Devallet, Co Présidents de la Commission Juris-éthique

fleche 5. Point sur la biblio SOFCOT

Cher collègue,
La bibliographie est un point fort de notre site internet. Les statistiques montrent que ce sont les pages « bibliographie » qui sont le plus regardées.
Etre membre de la Sofcot permet d’avoir un accès, à une bibliographie abondante.
Les recherches ont été simplifiées dans le site rénové et je vous invite à voir le tutoriel vidéo réalisé par Antoine Poichotte permettant d’accéder à la bibliographie internationale avec un accès à plus de 70 revues par Ovid, science direct ou Springer.
Cette bibliographie est utilisée par de plus en plus de membres, c’est un outil vraiment partagé mais à un coût que partiellement maitrisé.
Les statistiques de l’augmentation de l’utilisation de cet outil sont clairs : Chez OVID, par exemple, on note une augmentation de 20% en 2014 par rapport à 2013 et 13 % en 2015 avec 26 000 sessions en 2014. Il y a en moyenne 2,46 PDF téléchargés  par IP ou adresse internet. Cet accès est partagé : les adresses de téléchargement se trouve en France pas seulement dans les grandes villes mais dans 864 villes différentes. On note 90% d’adresses individuelles pour 10 % de Proxy ou adresses d’hôpitaux.
Le coût de cette bibliographie est important et nous ne le maitrisons pas : il est indexé au Dollar et dépend de la politique tarifaire inflationniste des éditeurs.
Rappelons quelques chiffres : le coût pour la SOFCOT par an est de 266 000 euros TTC soit environ 90 euros par membre, un article vaut 45 à 70 euros, un abonnement pour Spine 3200 euros, un abonnement annuel revue LWW pour un hôpital de 250 lits : 1880 euros
Ainsi certains pourront penser que la cotisation des membres de la SOFCOT est chère mais pas tant si on regarde ce que coute la bibliographie.
Ainsi et, bien entendu pas que pour cela, rien que pour l’accès à la bibliographie, cela est vraiment intéressant d’être membre de la SOFCOT.
Alors attention : Membres, vous avez un login et un mot de passe. Ne donner pas vos précieux codes. C’est en sécurisant nos accès et en le montrant auprès des éditeurs que l’on pourra mieux maitriser les prix.

Henry Parent, Trésorier de la SOFCOT et Responsable de la Commission du site internet

fleche 6. Urgent : Partenariat CNP SOFCOT-MACSF-Sham

Afin de proposer une offre diversifiée de RCP et faire jouer la concurrence, le CNP SOFCOT a conclu un partenariat

avec la Sham et MACSF. Si votre courtier ou assureur vous augmente de façon inattendue en fin d’année, contactez les !

fleche 7. Dossier special ortho HAS « Webzine »

Chers Amis,

Comme chaque année pendant le congrès de novembre, pour la deuxième fois consécutive, un numéro spécial co-écrit par la HAS et notre société vient de paraître ; il est disponible en ligne sur le site de la HAS. Ce « dossier spécial orthopédie » a été élaboré grâce à la participation de presque toutes nos sociétés associées, qu’il convient ici de remercier. L’impact de ce dossier mis en ligne est important car il est très largement lu par les médecins généralistes et spécialistes.

Lien direct sur le site de la HAS : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2556779/fr/webzine-accueil-dossiers-speciaux-orthopedie?histstate=1

Rémi Kohler, Rédacteur en Chef de la Lettre du CNP

fleche 8. Réseaux de soins: le suicide des cliniques privées!

Les mutuelles vantent à toute heure d’écoute, sur la télé ou la radio, les mérites de leur maillage et implication sanitaire, à grands renforts publicitaires (20% de leur chiffre d’affaire).

Et pour ce faire, elles surfent sur le déremboursement par la Sécurité Sociale des tarifs dentaires, optiques, auditifs et de plus en plus … Chirurgie! (tarifs bloqués depuis le 1° avril 1990, hormis les 6,5% en 2005; exil des chirurgiens à Londres; accords dits chirurgicaux).

A ce jour, la Loi (Le Roux, 2013) interdit pour les médecins l’intégration dans des réseaux de soins mutualistes, mais laisse les établissements libres. Faux semblant que certains directeurs peu scrupuleux utilisent pour accroitre leurs « parts de marché dans un monde concurrentiel ».

L’augmentation d’activité est garantie par l’assureur mutualiste qui fait de sa clientèle une « captive » (meilleur remboursement) ; voire garantie de reste à charge zéro pour le patient mutualiste (chirurgien garanti de son DP, dans les limites du tact et mesure défini par l’assureur).

Et la qualité dans tout ça ? Seule l’enveloppe financière allouée au soin (PTG/PTH pour l’instant) motive l’assureur, et si les conditions sont attractives pour débuter ce réseau Orthopédique, demandez aux opticiens et dentistes ce qu’il en est après quelques années.

Bernard Llagonne, Président du Syndicat

Voir ci-après l’avis d’un économiste, Frédéric BIZARD, Prof  à Sciences-Po Paris, expert en économie de la Santé

Initiée à la fin des années 1990, les réseaux de soins conventionnés accélèrent leur développement depuis la loi Le Roux de 2013. Ils s’inscrivent dans la volonté des Ocam de se positionner en « acheteurs de soins », négociant des conditions tarifaires intéressantes pour leurs assurés. Les opérateurs de ces réseaux contractent avec les offreurs de soins pour diminuer les coûts des prestations en contrepartie d’un apport de clientèle.

Le concept de réseau (HMO, PPO) est au cœur du système de santé américain et a ruiné le système. Les États-Unis possèdent un système de santé très coûteux, profondément inégalitaire et très inefficace sur l’amélioration de l’Etat sanitaire. Ceci révèle le vice originel du système qui par le triptyque prix-volume-qualité incite à la hausse des volumes tout en faisant une pression constante sur les prix et donc in fine sur la qualité. Quatre raisons majeures, parmi d’autres, de supprimer les réseaux de soins :

- Une médecine institutionnalisée à deux vitesses : la médecine de réseau, low cost, pour la classe moyenne et la médecine hors réseau pour les plus aisés. Le maintien de la qualité des soins est illusoire dans un système dont la seule variable cardinale est le prix bas. Les opérateurs de réseaux n’ont aucune compétence ni légitimité pour définir, contrôler et superviser la qualité.

- Une remise en cause de la liberté de choix de son médecin pour l’assuré : en instaurant une pénalité financière (moindre remboursement) en face de l’exercice de ce droit, les réseaux mettent en péril un principe fondamental pour l’efficacité de notre système de santé.

- Une remise en cause de l’indépendance professionnelle des médecins : la vocation du réseau est de devenir acheteur de soins et de se substituer au médecin dans le choix de son protocole de soins. Cela se fait progressivement au fur et à mesure de la montée en puissance du réseau (processus cumulatif).

- Un système inadapté à la gestion du risque santé : uniquement focalisé sur le soin, le réseau est à contre-courant de l’évolution indispensable de la gestion du risque en amont du risque, tout au long du cycle de vie des individus. Les Ocam doivent se focaliser sur le maintien en bonne santé (dont la santé au travail, la e-santé) et non sur le soin.

Les dangers des réseaux sont valables pour tout type de soins mais ils augmentent avec le niveau de risque. Nocifs pour la santé visuelle, leur nocivité est décuplée pour un risque médical plus lourd comme l’orthopédie. Empêchée de haute lutte par le corps médical en 2013, l’extension des réseaux aux soins médicaux par les établissements de santé serait  le signe d’un mépris pour le corps médical et d’une myopie stratégique totale. Les réseaux, qui n’ont comme objectif que la réduction des remboursements, signeront inévitablement à terme le déclin économique du secteur des cliniques. C’est la raison pour laquelle le concept est soutenu par les tenants du tout secteur public !

Frédéric Bizard, Economiste Sciences Po Paris

Auteur de « Politique de santé : réussir le changement », Editions Dunod, Sept 2015

fleche 9. Livre Histoire de la SOFCOT

A l’occasion du Congrès SOFCOT 2015, une « histoire de la SOFCOT » a été éditée à l’attention des membres de la SOFCOT, qui en auront chacun un exemplaire gracieux grâce à la SOFCOT et à l’APCORT.

Il s’agit en fait de deux ouvrages réunis en un pack: le Tome 1 est la réédition de l’ouvrage de Jean-Paul Razemon, publié en 1998 (actuellement épuisé) qui retrace l’histoire de notre société de 1918 à 1997.

Un Tome 2 nouveau (co-écrit par Gérard Lecerf, Rémi Kohler, Jacques-Yves Nordin et Jacques Caton) prolonge cette histoire et couvre la période 1998-2014. Cet exemplaire est à la fois historique, mais aussi pratique, en démystifiant toute les subtilités de la nouvelle structure CNP-SOFCOT.

Ceux qui étaient présents au dernier Congrès SOFCOT ont pu retirer leur exemplaire nominatif. Si vous n’étiez pas présents ou si vous avez oublié de le faire, (vous êtes nombreux dans ce cas) il conviendrait que vous le récupériez soit directement auprès du secrétariat de la SOFCOT, soit par l’intermédiaire d’un de vos collègues ou amis (La SOFCOT n’enverra pas ces exemplaires par voie postale car ce serait trop onéreux).

Nous vous encourageons en revanche vivement à récupérer votre exemplaire, qui certainement, deviendra un livre « collector » !

Ne manquez pas de contacter à cet effet le secrétariat de la Société : sofcot@sofcot.fr

Très amicalement,

Rémi Kohler, Rédacteur en chef de la Lettre du CNP

fleche 10. Bibliographie du CDO

Référentiel pédagogique: Résultats fonctionnels après traitement des fractures du scaphoïde de l'enfant et de l'adolescent par Bae DS, Gholson JJ, Zurakowski D, Waters PM. J Pediatr Orthop. 2015 Feb 26.

Vigilance Bibliographique AFFSAPS: NIveau d'exposition aux rayonnements ionisants lié à l'utilisation du système de Mini C-Arm pour la réduction des fractures des membres supérieurs chez l'enfant par Sumko MJ, Hennrikus W, Slough J, Jensen K, Armstrong D, King S, Urish K. J Pediatr Orthop. 2015 Feb 26.

Vigilance Bibliographique: Une instrumentation rigide améliore la correction de la déformation rachidienne sans augmenter le taux de complication chez les patients porteurs de scolioses neuromusculaires par Funk S, Lovejoy S, Mencio G, Martus J. Spine (Phila Pa 1976). 2015 Sep 5.

Vigilance Bibliographique: Rupture spontanée de la veine cave supérieure chez un enfant porteur du syndrome d'Ehlers-Danlos et opéré pour une distraction de tige de croissance par Working ZM, Hsiao M, Sanders JC, Bratton SL, D'Astous JL. J Pediatr Orthop. 2015 Sep 28.

Référentiel pédagogique: La distraction costale maintient la croissance globale du tronc par El-Hawary R, Samdani A, Wade J, Smith M, Heflin JA, Klatt JW, Vitale MG, Smith JT; Children’s Spine Study Group. J Pediatr Orthop. 2015 Jun 17.

Vigilance Bibliographique: Influence de l'Indice de Masse Corporelle sur la morbidité Postopératoire après chirurgie orthopédique chez des patients paralysés cérébraux par Minhas SV, Chow I, Otsuka NY. J Pediatr Orthop. 2015 Apr 17.

Vigilance Bibliographique AFFSAPS: Une nouvelle classification pour décrire les complications des systèmes de croissance rachidiens chez l'enfant : Etude consensuelle multicentrique par Smith JT, Johnston C, Skaggs D, Flynn J, Vitale M. J Pediatr Orthop. 2015 Jan 8.

Trucs et Astuces: Comparaison entre le test du réveil peropératoire et le monitoring électrophysiologique pour la surveillance peropératoire de la chirurgie rachidienne par Chen B, Chen Y, Yang J, Xie D, Su H, Li F, Wan Y, Peng X, Zheng Z. J Spinal Disord Tech. 2015 Nov;28(9):335-40. doi: 10.1097/BSD.0b013e3182aa736d.

Raphaël Vialle et toute l'équipe du CDO

fleche 11. Vient de paraître

1. "Luxation congénitale de hanche - Dépistage clinique et échographique" sous la direction de Rémi Kohler et Christian Morin

Ce livre porte tout ce qui en fera un ouvrage de référence : l’état de l’art du dépistage et de la prise en charge de la luxation congénitale de la hanche (LCH) au cours de la première année de la vie.

Quel chemin parcouru depuis le milieu du 20ème  siècle où le diagnostic de la LCH devait être évoqué devant une boiterie à l’âge de la marche ! Mais l’évidence de la nécessité du dépistage précoce, néonatal, auquel sont rattachés les noms de Le Damany, Nové-Josserand, Calot, et bien-sûr Ortolani,  remonte tout de même aux années 1910... Et si les marées d’échecs du diagnostic précoce reculent au gré des campagnes d’enseignement du dépistage, elles remontent régulièrement avec la baisse de vigilance de ses acteurs.

Ce sont précisément les acteurs du dépistage précoce, pédiatres, médecins généralistes et sages-femmes, qui se sont impliqués aux cotés des orthopédistes et radiologues pédiatres, sous la direction de Rémi Kohler et Christian Morin pour faire de cet ouvrage un document complet, à la fois plaisant à lire et riche de toute la précision qu’attendent les professionnels. C’est grâce à cette indispensable ouverture que ce livre doit ambitionner de toucher le lectorat de tous les médecins praticiens et enseignants qui ont à prendre en charge des enfants dans la première année de leur vie.

Comme le souligne Rémi Kohler dans son introduction, le dépistage de la LCH est à la croisée de chemins aussi modernes que ceux de la santé publique, de l’évaluation, de la qualité, de l’information des parents, et de l’étude médico-économique. Le lecteur y trouvera des rappels sur le dépistage, son cadre anatomique et sa technique, l’état des lieux en France et son organisation à travers le monde, l’échographie, sa technique et sa lecture. Les « recommandations de bonne pratique » publiées par la HAS, y sont reprises, les techniques et stratégies d’enseignement développées, ainsi que les principes de la prise en charge de la naissance à la fin de la première année de vie.

Le sens pédagogique de ses auteurs est soutenu par de nombreuses et belles illustrations classiques ou originales, ainsi que des liens vers des vidéos (téléchargeables sur le site de l’éditeur).

Ouvrage de référence, nous l’avons dit, ce document de synthèse sur un sujet que l’on croyait à tort cerné depuis longtemps, comme le souligne Christian Morin dans sa conclusion, doit être l’indispensable outil de travail des praticiens et des enseignants, médecins généralistes, pédiatres, sages-femmes, radiologues et orthopédistes.

Analyse de Joël Lechevallier (Président du Collège de chirurgie pédiatrique)

SAURAMPS MEDICAL, 2015 194 pages Prix public : 55 €
I.S.B.N. : 979 10 303 00246

 2. "Chirurgie plastique de l'enfant et de l'adolescent" sous la direction de G. Captier, P.Galinier et A.Picard

Ce superbe traité de chirurgie plastique de l’enfant intéressera nos collègues orthopédistes pédiatres. Il est le premier du genre, aussi complet, abordant de façon exhaustive tous les  chapitres très variés que recouvre la chirurgie plastique, illustrant bien le fait que cette spécialité  s’est à son tour individualisée en une  sur-spécialité  pédiatrique (comme l’on fait auparavant  l’orthopédie et la chirurgie uro-viscérale). Chaque chapitre aborde la description clinique, servie par une iconographie abondante et de grande qualité, et les orientations thérapeutiques (ce n’est pas toutefois un traité de technique chirurgicale)

Il comporte 5 parties (Les parties 1, 2, et 5 seront particulièrement utiles aux orthopédistes)

1-Bases : génétique, diagnostic prénatal, cicatrisation, principes et règles des  principales techniques utilisées : plasties, lambeaux, expansion…

2-Pathologie des téguments: tumeurs, brûlures, infection…

3-Tête et cou : cranio sténose, fentes palatines anomalies de l’oreille…

4-Tronc : sein, anomalies de la paroi thoracique et abdominale, anomalies génito-urinaires, dyraphisme spinal…

5-Membres inférieur et supérieur : syndactylies, polydactylies,  brides amniotiques, POPB…

Un panorama aussi vaste n’a été possible que grâce au concours  de nombreux auteurs spécialistes : généticiens, pédiatres, dermatologues, chirurgiens plasticiens et maxillo-faciaux, chirurgiens orthopédistes et chirurgiens pédiatres, ce qui souligne l’interdisciplinarité indispensable à une prise en charge adaptée. L’orthopédiste y trouvera une mise à jour de ses connaissances car les classifications et surtout les indications ont beaucoup évolué ces 10 dernières années.

Analyse de Rémi Kohler

Sauramps med ed, 2015  880 pages,  230 euros (195 euros jusqu’au 31 Déc)
ISBN : 9791030300208

3. "La Protection sociale en 500 mots : Dictionnaire passionné" - Ouvrage collectif du Club de Réflexion sur l’Avenir de la Protection Sociale (CRAPS)

Jean-Claude MALLET, président du CRAPS, est à l’initiative de ce dictionnaire passionné de la protection sociale, dont l’édition célèbre le 70ème anniversaire des ordonnances de 1945. Ces ordonnances resteront dans l’histoire le fruit des ambitions partagées pour la France par Jean MOULIN, premier président du Conseil National de la Résistance (CNR), Pierre LAROQUE, premier Directeur Général de la Sécurité Sociale et le Général de GAULLE, Chef du Gouvernement provisoire de la France à Alger.

Cet ouvrage important replace notre système social dans son cadre historique et en rappelle de façon très pédagogique les composantes, les enjeux et l’organisation. Les 35 auteurs de ses 500 entrées sont médecins, politiques, délégués d’associations, administratifs. Ils partagent la même passion pour les valeurs de la protection sociale défendues depuis 70 ans malgré les secousses, remises en question et adaptations imposées par l’évolution de la médecine, de notre société et de la population française.

Les auteurs se sont en partie affranchis des contraintes de la présentation alphabétique, pour privilégier l’agrément de la lecture et la facilité d’accès aux informations qu’y recherchera le lecteur. C’est ainsi que le livre est structuré en 8 chapitres : Grandes figures (de l’Abbé Pierre à Simone Veil), grands évènements, grands concepts de la protection sociale (d’Assistance sociale à TVA sociale), Financement (d’Agent comptable à URSSAF), Emploi, Santé (d’Affection longue durée à Transports sanitaires), Vieillissement, Handicap, Politique familiale, Logement social. En particulier l’orthopédiste y trouvera près de 60 entrées sur le handicap, des IME aux SESSAD, et des appareillages orthopédiques à la classification internationale du fonctionnement (CIF). Un chapitre spécial très complet et instructif sur l’hôpital décline l’administration de la santé, le budget, la qualité des soins, la responsabilité médicale, la T2A et les urgences.

Ce livre, préfacé par Gérard Larcher, président du Sénat, est enrichi de très nombreuses références bibliographiques et adresses numériques. A l’intention des acteurs du système de protection sociale français comme de ses bénéficiaires, ce livre, qui se lit d’une traite ou par petites touches, sait viser l’exhaustivité tout en restant à l’essentiel.

Edition DOCIS 296 pages Prix public : 22 € I.S.B.N. : 978-2-85525-395-4

fleche 12. Agenda

Retrouvez tous nos évènement sur notre AGENDA

save the date : 2 avril

et

Première journée "de Printemps" de la SFHG le 18 mars 2016 à Paris : « Quoi de neuf en Chirurgie Prothétique de la Hanche et du Genou ?"

Les sessions scientifiques de la Société Française de chirurgie Hanche et Genou (SFHG) étaient traditionnellement représentées par une journée «ouverte» durant le congrès annuel de la SOFCOT au Palais des Congrès de Paris, ainsi qu'une journée « fermée » réservée strictement aux membres de la SFHG. La journée ouverte était dédiée à la présentation des travaux académiques et notamment les symposiums, veilles technologiques et communications particulières, tandis que la journée dite fermée permettait des échanges plus orientés et plus techniques sur des discussions d'experts à propos de prothèses de hanche et de genou.

La volonté d'élargir le champ de ces échanges et de faire participer une plus large audience nous a conduit dès cette année 2016 à proposer la mise en place d'une session ouverte (sur inscriptions) des journées SFHG dites « de Printemps » le vendredi, tandis que les débats et assemblées réservés spécifiquement aux membres SFHG se tiendront le samedi matin.

Au programme: tables rondes, controverses, communications libres et discussions de dossiers.  Le programme détaillé est diffusé en ligne sur le site de la SFHG (rubrique : Accueil > Journée de Printemps). Un appel à communications est d’ores et déjà ouvert à propos de chacun des thèmes de ce programme, avec une date limite d’envoi au secrétariat SFHG fixée au 15 janvier 2016.

Inscrivez-vous dès à présent : sfhg.fr > Accueil > Journée de Printemps